Communiqué de presse FO du 24 janvier 2018 - FO Fonction Publique - PENITENTIAIRES MOULINS/YZEURE FACE AU MEPRIS DU GOUVERNEMENT : LA MOBILISATION SE RENFORCE

, par udfo03

L’UDFO de l’Allier et l’UL FO de Moulins sont de nouveau venus apporter leur soutien aux surveillants de la maison d’arrêt et de la maison centrale cet après-midi.

La situation est de plus en plus tendue :

A 15H30, plus aucun surveillant n’était présent dans les murs.

Les syndicats, après négociation, ont obtenu que les agents présents depuis la veille 19H00 soient finalement autorisés à partir.

Il ne reste donc que des Policiers et des Gendarmes réquisitionnés pour les remplacer.

FORCE OUVRIERE rappelle qu’ils ne sont pas sur leurs missions ; et qu’ils ne sont pas formés à la surveillance des prisonniers.

L’absence de connaissance des lieux et des détenus, l’autorisation du port d’arme en milieu fermé, autorisation exceptionnelle, l’agitation grandissante des détenus placent les personnels en situation de danger avéré.

Le syndicat UNITE SGP POLICE FORCE OUVRIERE, syndicat majoritaire dans l’Allier, a apporté son soutien au syndicat FO PENITENTIAIRE et à l’ensemble des surveillants.

Par ailleurs, il a rappelé aux fonctionnaires de Police les conditions d’exercice de leur droit de retrait.

Face au danger encouru, le syndicat FO a saisi le Premier Ministre pour que soit mit un terme à cette situation explosive.

Pour FO, la situation de blocage doit cesser au plus vite : la désignation d’un médiateur doit être immédiate.

Les revendications des personnels sont légitimes.

La menace de sanction du Directeur de l’Administration Pénitentiaire est une réponse inadmissible.

C’est une provocation !

L’UDFO Allier et ses syndicats exigent qu’elles soient entendues et satisfaites.