1er Mai dans l’Allier

, par udfo03

Chers camarades,

Vous trouverez ci-dessous la déclaration ainsi que les photos du 1er mai dans l’Allier, qui a rassemblé environ 500 manifestants dont une centaine de FO.

Chers camarades,

Ce premier mai a lieu au lendemain des élections présidentielles, qui ont vu la réélection du président Macron, président le plus mal élu de la 5ème République. Le 1er mai, ce n’est pas la fête du travail (création pétainiste), mais la journée internationale des revendications des travailleurs. Et les revendications ne manquent pas dans ce contexte social très dégradé : Si les retraites seront le premier sujet d’actualité, il nous faudra reparler salaires, pouvoir d’achat, emploi, réforme fiscale, sécurité sociale, négociation collective, paritarisme, services publics …. Contre les promesses du candidat réélu, opposons nos revendications :

La retraite à 65 ans ? Nous n’en voulons pas ! cela obligerait un grand nombre de salariés à prolonger leur carrière pour ceux qui sont encore en activité mais cela obligerait tous les autres, qui n’ont plus d’emploi (un sur deux n’est déjà plus en emploi à 60 ans) à rester plus longtemps dans la précarité, à trouver un revenu de substitution dans l’indemnisation chômage, la pré-retraite, l’invalidité ou pire, les minima sociaux ! Et pas d’illusions, celles et ceux concernés par les carrières longues ou la pénibilité devront aussi partir plus tard avec un tel projet !

Remise en cause des régimes existants ? Il n’en est pas question ! pas touche aux régimes d’EDF et de la RATP , immédiatement menacés, pas touche au régime général, au code des pensions civiles et militaires sous peine d’assister à une baisse générale du niveau des pensions , niant les garanties collectives, les statuts des fonctionnaires.

Destruction des services publics, privatisation de l’école ? Nous n’en voulons pas ! nous disons non aux fermetures de lits, de classes, de trésoreries…. La crise sanitaire l’a révélé : nos hôpitaux , nos maisons de retraites sont exsangues à force de coupes budgétaires, de fermetures de lits et de services. Pourtant, de l’argent, il y en a : les profits du CAC 40 ont bondi de 137 milliards d’€ pendant la « crise » , 9 milliards débloqués pour les dépenses militaires ! 75 millions ont été rendus du budget de l’éducation nationale en 2021 Des soignants, il y en a : 15 000 ont été suspendus, purement et simplement privés de rémunération ! dans le même temps, on rappelait ceux qui étaient arrêtés pour cause de COVID !

Nous disons non à la destruction du statut des fonctionnaires, seule garantie contre l’arbitraire de l’Etat. Nous disons oui au maintien de l’Education Nationale, la même pour tous sur l’ensemble du territoire. Nous disons oui à des services publics de qualité sur l’ensemble du territoire Nous exigeons la réintégration des personnels suspendus et la création de tous les emplois nécessaires pour permettre l’accès de tous à des services publics de proximité

La guerre fait rage depuis plus de deux mois aux portes de l’Europe. Nous tenons à rappeler ici notre solidarité avec peuple ukrainien, tout comme avec peuple russe qui refuse la guerre. Ce sont toujours travailleurs les 1ères victimes des conflits armés. Nous exigeons l’arrêt des opérations de guerre où qu’elles soient, tout comme nous exigeons un accueil digne de tous les réfugiés, d’où qu’ils viennent

Cette guerre vient révéler l’insuffisance des salaires sur notre territoire : la forte inflation provoquée par les pénuries rend les fins de mois encore plus difficiles pour des millions de foyers : les courses alimentaires pour se nourrir , faire le plein de sa voiture pour aller travailler, se chauffer décemment….tout devient exorbitant !!! Nous ne laisserons pas détruire nos conquis, nous sommes prêts à combattre avec succès, comme en 2019, les réformes promises ! Exigeons :
  L’augmentation de 22% du point d’indice des fonctionnaires gelé depuis 2010.
  Le retrait de la réforme de l’assurance chômage qui vient encore réduire l’indemnisation de ceux qui ont pourtant cotisé.
  Augmentation des pensions et retraites Le pouvoir d’achat des retraités a baissé de 12% depuis 2014
  Augmentation significative du SMIC , loin des 40 euros bruts à partir de ce 1er mai, qui seront vite absorbés !
  Réintégration de tous les agents suspendus
  Suppression de toutes les lois liberticides ! FO est là ce 1er mai 2022, et il faudra compter avec elle pour défendre les droits des travailleurs, les salaires, la sécurité sociale, les retraites !
  Vive le syndicalisme libre et indépendant !
  Vive la solidarité internationale des travailleurs !
  Vive le 1er mai des revendications !
  Vive la confédération générale du travail -FORCE OUVRIERE !